About the deceased
Obtain the hebrew date of the death from its gregorian date
from 00:00 till nightfall after nightfall
   

About the relative
Service request

Donations

Tous les champs sont obligatoires et les informations sont confidentielles
laposte
The Kadish : to sanctify G.d
Pourquoi le site Kadich

Le site Kadich est dédicacé à la mémoire et en l'honneur des êtres chers disparus (1), dont les pré- sences ne cesseront à jamais de manquer. Aussi, si à jamais le souvenir d'un père, d'une mère, ou bien de proches, habitent éternellement nos cœurs et nos esprits, la Tradition du peuple juif obli- ge l'homme de les honorer et de les respecter comme il convient pour l'élévation de leurs âmes, notamment par la lecture du Kadich, par la Sanctification du Nom de D.ieu : " Toute la maison d'Israël a l'ordre de sanctifier ce grand Nom, ainsi qu'il est écrit ; Afin que Je sois sanctifié au milieu des Enfants d'Israël ". (2) Les sources du Judaïsme exposent longuement et en détail l'im- portance suprême et inestimable de la lecture des Kadichim lors des prières quotidiennes. Et, il est primordial de savoir que chaque lecture, étude ou action, que l'homme ou la femme accomplit durant l'année du décès, dite ou faite en leurs noms, comptent aux profits du défunt, à l'élévation de leurs âmes.

C'est pourquoi le site Kadich et cet engagement. Ce site est dédié à ceux qui, pour différentes rai- sons, sont dans l'incapacité de réciter le Kadich durant 11 mois (- 1 jour), lors des trois offices quo- tidiens. Mais qui désireraient que des kadichim soient dits en l'honneur du défunt, que des lectu- res de Téhilim soient lus (les Psaumes), ou que leurs noms soient associés à une étude de Torah.
Aussi, afin de grandir leurs mérites, nous proposons que les noms des défunts, ainsi que leurs dates anniversaires du décès, le " Yortseit ", soient inscrits dans notre Calendrier des Yortseit, qu'ils figurent dans le menu déroulant du site, ainsi que dans une page dédiée à leurs mémoires dans l'Encyclopédie Hébraïca, le " Louakh ha-Zikaron ". (3)
 
  

En vous demandant de remplir les champs ci-contre, je m'engage à vous recontacter. Meyer Tangi

1/ Mes parents, David ben Léditia et Itshak (décédé le 5 sivan 5770) et Nina Haninah bat Sultanah et Méïr (décédée le 9 elloul 5769)
2/ Lévitique 22,32 ; et Rambam ; Lois sur les Fondements de la Torah 5,1 3 / Ouvrage réalisé par l'Institut de Recherche Francophone d'Histoire Juive.
Le symbole des cailloux : A propos des petits cailloux que les membres de la famille posent sur les pierres tombales, les Sages proposent deux interprétations : Le mot pierre en hébreu se dit " Even ", il se compose des lettres Aleph, Beth, et Noun. Dans une première lecture, les deux premières lettres, Aleph et Beth, forment le mot Av, qui veut dire Père, et les deux lettres Beth et Noun for- ment le mot Ben, qui veut dire Fils. Aussi, en deuxième lecture, la lettre Aleph allusionne au père ou Av, la lettre Beth, au fils ou Ben, et la lettre Noun, allusionne aux Néhadim, les petits enfants. Symbole de succession et de continuité.
 
Nerot zikaron